Il y a un peu plus d'un an, nous avons découvert que notre mini avait des dents (de lait) bien mal en point, avec de nombreuses caries à soigner. Rendez-vous fut pris chez notre dentiste de famille, un vieux monsieur doux et patient. Mais la mini craignait plus que tout cette visite et à peine assise sur le fauteuil, elle s'est enfuie, avant même qu'on ait pu observer l'intérieur de sa bouche. Malgré des négociations, explications, promesses de cadeaux et mots rassurants, il fut totalement impossible ce jour-là de la faire s'assoir à nouveau sur le fauteuil et la visite fut donc abrégée, avec un bien angoissant présage : les caries allaient devoir être soignées sous anesthésie générale.

Pour tout vous dire, ma mini a dû subir, quand elle était très très petite encore, plusieurs très lourds examens qui l'ont complètement traumatisée. Des prises de sang, des cathéters dans le cou, une IRM, de multiples rencontres avec de nombreux médecins, plus ou moins sympatiques. Depuis, cette petite fille au caractère bien trempé affirme haut et fort son aversion pour toute personne qui tentera de la manipuler un peu trop. Ainsi, couper les cheveux, les ongles, faire un vaccin, même simplement regarder le fond de sa gorge ont été pendant longtemps de véritables tortures à lui infliger et il a fallu beaucoup de temps pour qu'enfin elle fasse confiance et se laisse approcher pour autre chose qu'un baiser ou un câlin.

Restaient les dents, jamais explorées. Grâce à notre formidable pédiatre, nous avons tenté une dernière chance avant l'intervention, en prenant un nouveau rendez-vous, chez une certaine Madame K. Elle fait des miracles, nous avait-on assuré.

Madame K. est une dentiste spécialisée pour les enfants. Elle travaille dans un gros hôpital peu avenant et pourtant, quand vous la voyez, vous vous sentez comme dans un cocon. 

Madame K. a pris du temps, beaucoup de temps, pour expliquer à la mini farouche le déroulement d'une visite, elle lui a montré le fauteuil, laissé manipuler des instruments qui portaient de drôles de noms, posé sur le nez des lunettes roses (pour ne pas être ébloui par la grosse lampe), raconté des histoires et grâce à cette patience exceptionnelle, elle est arrivée à soigner toutes les dents malades. Nous avons dû y retourner souvent pour tous ces traitements, bien sûr. Et progressivement, nous avons appris que Madame K. a elle aussi une petite fille, qui, elle aussi, s'appelle Léa et qui est encore un bébé. Nous avons aussi remarqué que Madame K. aimait beaucoup les tricots que portait la mini lors des visites. Nous avons tissé un vrai lien avec Madame K, notre fée des dents.

Un dernier rendez-vous est prévu dans quelques jours et nous avons décidé, Léa et moi, de préparer un petit colis pour la remercier. Léa fera un dessin, évidemment. Quant à moi, qu'offrir d'autre qu'un tricot ?

IMG_3015

Un gilet tout simple comme je les aime. Modèle de Faustine (22 rue) en taille 2 ans (ici). Boutons la Droguerie.

Ce tricot fut l'occasion pour moi de tester encore un nouveau fil trouvé chez Julija, le Sport Weight de Blue Sky Alpacas, qui me fait fondre par sa douceur et la gamme très étendue de coloris qu'il propose (y compris des variations chinées du même fil sous le nom de Mélange). Le coloris ici est le Medium Gray, auquel j'ai ajouté de la Plumette Fog sur la Tamise (La Droguerie). J'adore le résultat, avec un côté un peu plus mousseux et doux que lorsqu'on utilise l'alpaga de la Droguerie.

IMG_3025

IMG_3035

J'espère que vous n'en avez pas trop assez du point mousse parce qu'en ce moment je ne fais que ça ... et j'ai encore des choses à vous montrer !